Ordre des Chevaliers Francs Index du Forum Ordre des Chevaliers Francs
Obéissance, Courage, Franchise
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire de l'Ocf

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre des Chevaliers Francs Index du Forum -> Entrée de la Citadelle -> Informations sur l'Ordre des Chevaliers Francs -> Histoire de l'OCF
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rhiana
Visiteur, Externe à l'OCF

Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2009
Messages: 6 717
Ville: Loches
Duché, Comté, ...: Duché de Touraine
Féminin
Niveau: Lvl3

MessagePosté le: Mer 23 Sep - 16:28 (2009)    Sujet du message: Histoire de l'Ocf Répondre en citant

Citation:
Mémoires de l'Ordre... Vues et rédigées par Januspaulus de Ventoux, Membre fondateur.

Jeudi 31 Août 1454 : Fondation de l’Ordre des Chevaliers Francs, par Messires Jimmy le Sanglant, Gyfarno Moncor, Januspaulus, Melric de Ksash et Wenjit.


La soirée du 31… Nous l’avons passée au Poulet Rôti, qui appartenait à Jimmy. A l’origine, nous devions nous rassembler, moi, Jimmy et Melric pour parler police, à laquelle nous appartenions. Mais Gyfarno arriva, et voyant que le débat n’avait plus grande importance, j’ai trainé mon ami Wenjit de force dans la taverne.  
Le débat vira vite politique : Le prévôt des maréchaux Melric, membre du conseil comtal, n’était point en accord avec la politique du Domaine Royal D’Alençon. Nous appuyions ses idées. Pour marquer notre indépendance vis-à-vis de nos dirigeants, nous décidâmes de former un Ordre de Chevalerie.

Suite à l’idée, restait à trouver le nom. Je proposai l’Ordre des Chevaliers de la Table Ronde, qui fut refusé sous prétexte d’être « trop Saxon ». D’autres noms suivirent, plus ridicules les uns que les autres (Il faut l’avouer, nous avions abusés sur les alcools).

Vint l’idée de Gyfarno. Il proclama : « Nous sommes Français, non ? Alors, pourquoi pas l’Ordre des Chevaliers Francs ? » L’idée fut adoptée à l’unanimité. Il nous indiqua un lieu désaffecté qui pourrait tenir office de terres. Le nom, l’endroit, les premiers membres, nous avions ce qu’il fallait. L’Ordre était né.

Nous parlâmes religion. Point très croyants, il fut décidé que l’Ordre serait Catholique, non Aristotélicien.

[Notes : Vous remarquerez l’origine du F d’OCF, qui est maintenant interprété dans le sens de la Franchise et non plus de la nationalité. Cette modification n’eut lieu que bien plus tard, et l’origine réelle du nom vous expliquera pourquoi nous avons bien longtemps refusé tout postulant ne provenant point du Royaume de France.]



??? Septembre 1454 : Nomination de Jimmy le Sanglant comme Grand Maistre de l’OCF.



Wenjit avait déjà quitté l’Ordre. Melric, pris par ses charges, n’était point très présent. Restait moi, Lieutenant de Police de Mortagne, très occupé, Jimmy et Gyfarno. D’un commun accord, Jimmy fut nommé Grand Maistre, tandis que Gyfarno prit les fonctions de second comme Grand Inquisiteur. Quant à moi, je devins Commandeur d’Alençon. Plus tard, je fus nommé Grand Commandeur du Nord-Ouest.  
Peu après cette organisation, je me lançai dans la quête de la reconnaissance royale. Pour avoir une chance, nous changeâmes notre religion : nous étions maintenant Aristotéliciens, mais sans plus. Aucun baptême n’était requis. Nous-mêmes n’étions pas tous baptisés.

[Notes : Il peut paraître bizarre de changer de religion comme de chaussettes, mais je rappelle que nous n’étions point croyants.]

[Notes : Pour information, cette demande n’a jamais rien donné : nous étions trop jeunes la première fois, et quand nous avions enfin rempli les conditions, nous n’avons pas eu de réponse.]



Vendredi 23 Février 1455 : Déménagement de la Première Citadelle – Emménagement dans la Seconde Citadelle.



L’Ordre prospérait, la sorte de citadelle de fortune que nous occupions n’était nullement défendable, et de plus trop petite. Nous devions quitter cet endroit. Une seconde Citadelle était en construction depuis un certain temps, et nous nous y installâmes fin Février 1455.  
Quelques mois plus tard, la première Citadelle fut incendiée et rasée. J’ignore toujours par qui et pourquoi. Le seul préjudice à déplorer est que nous y avons perdu toutes les archives que nous n’avions pas transférées.



Semaine du Lundi 26 Février au Dimanche 4 Mars : Disparition de Jimmy le Sanglant – Nomination de Lérina de Caen comme Grand Maistre de l’Ordre des Chevaliers Francs.



Jimmy disparut un soir. Avant de partir, il nous avertit simplement qu’il partait pour l’Orient, en quête d’aventures. Je remarquai qu’il ne portait pas sa célèbre hache à double tranchant. La raison en était simple : il l’avait laissée dans les fondations de la Citadelle. Elle fut retrouvée longtemps après, et me fut confiée.  
Dès lors, il ne restait déjà plus que deux fondateurs : moi-même, et Gyfarno. J’étais encore Grand Commandeur, et Gyfarno n’occupait plus de réel poste. Mais jusque là, le système était bien différent : Une salle du Chapitre existait, et tout membre y avait accès. Là bas, nous discutions de sujets que tout le monde pouvait ouvrir, plus ou moins importants. Suite aux débats, un vote était ouvert, ou tous les membres votaient. Suite au résultat, une décision était appliquée par le Grand Maistre, ou le responsable dont le domaine était concerné. Et Gyfarno, de par son importante implication dans tous ces débats, nous était bien précieux.

Venons-en à la nomination de Lérina comme Grand Maistre. Mais avant, voici les souvenirs qui me restent de sa progression à travers notre Ordre :

Elle se présenta à nous quelques mois après la création de l’Ordre. Seule Bretonne, elle prit immédiatement les fonctions de Commandeur de Bretagne. Sans formation aucune, mais elle n’en avait point besoin. De toute manière, elle n’eut pour ainsi dire jamais personne à commander.

Mais comme dit plus tôt, le système lui permettait de s’impliquer totalement dans le Chapitre. De plus, elle prit les fonctions de Bibliothécaire. Elle se fit rapidement apprécier de tous. Elle déménagea en Normandie, et perdit donc ses fonctions de commandeur (Qu’elle ne pouvait prendre en Normandie, le poste étant occupé), mais fut ensuite nommée Grande Inquisitrice de l’Ordre.

C’est ainsi tout naturellement qu’elle prit l’intérim suite au départ de Jimmy, et qu’elle fut ensuite élue Grand Maistre, à l’unanimité.

Elle modifia profondément l’Ordre : Elle rendit les baptêmes obligatoires pour l’entrée, et créa le Grand Conseil, ayant fonction législative. Tout était voté par le Grand Conseil. La création de cet organe entraîna la création de nouveaux postes, comme par exemple la séparation de l’aspect entraînement et commandement militaire, respectivement Connétable, ce qui entraîna la création d’un cursus de formation, et Sénéchal (aujourd’hui renommé Maréchal).

C’est également elle qui lança la « course aux reconnaissances, et bien qu’elle n’en obtint jamais elle-même, elle accomplit un travail formidable pour faire connaître l’OCF auprès des autres OMR, et prépara la reconnaissance Papale en participant à diverses rencontres (Concile St Michel, …).

Enfin, entre autres, les trois valeurs « Obéissance, Courage, Franchise » sont une de ses idées.



Lundi 21 Mai 1455 : Création des Ombres Franches suite à la découverte de trois Krakovs infiltrés.



[Note : Les Krakovs sont une famille connue pour certains de ses membres très peu recommandables.]  
Découverts presque par hasard, ces Krakovs (bien que n’ayant engendré aucun préjudice au sein de l’Ordre) furent immédiatement reconduis à la porte (ce qui entraîna la disparition de la Commanderie d’Alençon, deux des Krakovs étant les deux derniers membres d’Alençon).

Cette découverte fut une prise de conscience pour l’ensemble des gradés de l’Ordre, et c’est depuis ce jour qu’une recherche est engagée sur chaque postulant.]

Cette découverte concorda avec le ralliement des « Chevaliers de l’Ombre » à nos rangs. Ils furent renommés Ombres Franches, et composent depuis lors la branche d’élite de l’Ordre, comme guerriers-espions.



Jeudi 24 Mai 1455 : Démission de Lérina, Grand Maistre de l’OCF – Intérim d’Acar.



L’implication sans égale de Lérina finit par lui nuire. Un soir, elle nous annonça qu’elle devait « lâcher du lest », donna des instructions et nomma le Maréchal Acar à son remplacement pour une durée temporaire.  


Nuit du Dimanche 24 au Lundi 25 Juin 1455 : Assassinat de Lérina sur les routes d’Amiens, par l’organisation In Tenbris.



Un avis fut envoyé à l’OCF comme quoi l’organisation In Tenebris détenait Lérina. Les meilleurs guerriers de l’Ordre furent envoyés là bas, Messires Acar, Gyfarno et Ogier. Ils purent la ramener, affaiblie, torturée, en échange d'une rançon de 2000 écus, somme énorme, mais bien peu comparée à la personne..  
Quelques jours plus tard, tandis que Lérina semblait se remettre, et qu'elle allait sur les chemins en compagnie de Scelet pour rejoindre l'Armée Franche à Genêve, ils tombèrent tout deux en embuscade menée par In Tenebris, près de Tastevin. Un combat sans nul doute héroïque, car selon les faits rapportés par Scelet, Lérina ôta la vie de deux de ses assaillants avant de rendre l'âme, tandis que Scelet en acheva un.

Tout le reste de sa vie, il resta rongé par la hantise d'avoir échoué, et de lui avoir survécu.

Une missive le précéda, tâchée de sang, indiquant le décès de l'ex-Maistre de l'Ordre, nous plongeant tous dans le deuil le plus profond qui puisse être.



Mardi 3 Juillet 1455 : Funérailles de Lérina.



Une énorme foule, composée principalement de l’OCF, de ses amis de Bayeux et des grands responsables d’OMR composait le cortège funèbre. Lérina fut enterrée à la Montagne des Braves, suivant ses volontés.  


Mercredi 18 Juillet ? 1455 : Nomination d’Acar Grand Maistre de l’OCF.



Suite à une période de deuil, de nouvelles élections furent organisées. Acar fut élu à l’unanimité Grand Maistre.  


Lundi 23 Juillet 1455 : Démission d’Acar, Grand Maistre de l’OCF – Nomination de Thorin Grand Maistre de l’OCF.



La Reconnaissance Papale approchait à grands pas grâce à Lérina, et nous avions appris que les Grands Maistres devaient faire vœu de chasteté. Nous devions donc nous y conformer. Acar eut à choisir, et pour respecter cette nouvelle règle, posa sa démission. Un vote fut immédiatement organisé, et Thorin, Stratège de l’Ordre (renommé Chambellan) fut élu à l’unanimité. Sa grande implication dans le projet de la Reconnaissance Papale lui avait valu la confiance de tous.  


Samedi 22 Septembre 1455 : Reconnaissance Papale préalable de l’OCF.


 
Le nouveau Grand Maistre démultiplia ses efforts pour obtenir la reconnaissance. Une missive indiquant la Reconnaissance préalable fut accrochée au Chapitre ce jour-là. Pour tous les anciens de l’Ordre, c’était une manière de voir la lumière au bout du tunnel.


Mardi 11 décembre 1455 : Déménagement de la Seconde Citadelle – Emménagement dans la Troisième Citadelle.


 
L’essor que nous avons subi, suite aux campagnes intensives de recrutement, auxquelles nous ajoutions la sûreté d’une reconnaissance prochaine avait fait que nous aurions vite besoin de lieux plus à la hauteur de ce que nous allions devenir. Notre manque d’expérience dans la construction de la Seconde Citadelle se voyait désormais, et nous avions besoin de logements plus fonctionnels, réparant les erreurs que nous avions faites. Une nouvelle construction débuta.
Un jour, un incendie se déclara dans les étages supérieurs, gagnant rapidement toute la Citadelle. Heureusement, du fait du foyer de l’incendie, aucune perte ne fut à déplorer. C’était le déclic nécessaire pour le déménagement : Ce qui pouvait être récupéré fut transféré dès le lendemain vers la Troisième, en fin de construction.



Mercredi 16 Janvier 1456 :


 
Reconnaissance Papale pleine et entière de l’OCF. Premier adoubement de l'OCF : Adoubement de Thorin_II de Ventoux.

La Reconnaissance Papale de l’Ordre fut proclamée à Cologne, sous les yeux de toutes les Sainctes Armées. La joie et la fierté nous emplit tous.

Le même jour en la même Cathédrale, Thorin_ll de Ventoux fut adoubé Chevalier, qui fut appelé lors des premiers temps « Deum Bellator Francia ». Par respect de la grammaire latine, ce titre fut modifié en « Bellator Francus Dei » (Au pluriel : Bellatores Franci Dei).

Pour célébrer cette « victoire », une cérémonie fut organisée à Saint-Kyrène. Arkin fut fait écuyer de Thorin, et les membres du Grand Conseil prêtèrent à nouveau serment devant lui.



Mardi 5 Février 1456 : Reconnaissance Impériale de l’OCF.



Le Grand Maistre Thorin continua dans son formidable élan, et sa connaissance particulière de l’Helvétie et du Saint Empire mêlée à la première reconnaissance lui permit de décrocher la Reconnaissance Impériale de l’OCF.  
Samedi 9 Février 1456 : Réforme de la Grande Charte : Auto-dislocation du Grand Conseil – Fondation du Conseil de la Table Ronde.

Une réforme sans égale de la Grande Charte fut proposée à la Table par le Grand Maistre en personne. Je me souviens avoir esquissé un sourire, tant la proposition me semblait démente. Sourire rapidement effacé devant l’air sérieux du Grand Maistre, qui me fit comprendre que ce n’était point une plaisanterie.

Cette proposition consistait en quelques mots à supprimer le Grand Conseil, à le remplacer par un autre, plus ouvert, mais où le Grand Maistre serait seul décisionnaire, et où chacun ferait ce qu’il voulait dans son domaine. Plus de vote, excepté pour les réformes de la Charte ou autres grands sujets. Du moins, c’est ainsi que je le compris, et je ne pense pas me tromper.

Il est bon de préciser les raisons qui poussèrent cette mesure : Selon certains, deux « clans » existaient. D’une part les Ventoux, d’autre part le « Trium Vira ». Ces deux clans, par leur importance numérique, ayant un grand pouvoir à la Table, du fait que tout était voté. Cette réforme consistait à annuler le pouvoir supposé de ces deux clans.

Soit. Beaucoup ne le comprirent pas de ce sens (moi le premier !). Personnellement, j’avais peur du pouvoir immense donné au Grand Maistre. Mais il faut rappeler que nous sommes humains, et il faut avouer que tout humain qui conquiert une miette de pouvoir a peur de la perdre. Consciemment, ou inconsciemment.

Le texte fut un certain temps en délibération, des passages furent changés. Vint l’instant fatidique du vote. Le texte fut adoptée à une très courte majorité.



Jeudi 21 Février 1456 :


 
- Démission de Thorin_ll de Ventoux comme Grand Maistre de l’OCF.
- 22h45 : Tentative de révolte d'Arkin et Ladycharmed.

La dislocation du Grand Conseil avait créé de vifs troubles. Les opposants à la création de la Table étaient encore tout aussi opposants. Peu d’incidents avaient lieu, la tension était à son comble.

L’Ordre ne pouvait continuer ainsi. Le Grand Maistre préféra abandonner son poste. Il donna l’intérim à Sabotin de la Marche, Chancelier.

Mais le soir même, une affiche clouée au mur indiquait que l’Ordre était sous l’intérim de trois personnes, Ladycharmed, Stratège, Arkin, Sénéchal, et Sabotin. Les signatures d’Arkin et de Ladycharmed figuraient sous cet avis. Ce fut pris comme une tentative de prise de pouvoir, et la garde franche, sous le commandement du Capitaine Scelet, arrêta immédiatement Ladycharmed et Arkin. Ils furent jugés, et bannis de l’Ordre. Sous cette décision, certains de leurs amis désertèrent, et furent bannis à leur tour.



Vendredi 29 Février 1456 : Sabotin de la Marche est élu Grand Maistre de l’OCF.


 
Sabotin de la Marche fut élu à l’unanimité lors du vote organisé suite à la démission de Thorin. Comme à leur habitude, tout les membres de la Table prêtèrent à nouveau serment devant le Grand Maistre.


Samedi 29 Mars 1456 : Second et Troisième adoubements de l'OCF : Adoubement de Sabotin de la Marche, suivi de l'adoubement de Januspaulus de Ventoux.



Une cérémonie fut prévue pour le « sacre » officiel de Sabotin, et son adoubement. En parallèle, des épreuves furent organisées en vue d’un second adoubement. Ces épreuves réunirent le Chancelier Acar de Ventoux, Jossua de Ventoux, le Maréchal Scelet et moi-même.  
La cérémonie débuta par l’adoubement de Sabotin de la Marche. Il fut suivi par le mien, puis par la nomination des écuyers. Acar fut choisi par le Grand Maistre, tandis que j’appelai Scelet.



Mardi 8 Avril 1456 : Assassinat de Thorin_ll de Ventoux de la main de Sanctus.



Un groupe était parti en avant sur les routes. Il était composé de Thorin_ll de Ventoux, June de Ventoux, et de deux Ombres Franches, Orphée et Mime.  
Ils tombèrent dans une embuscade des Lions de Judas. Quelques heures plus tard, nous ne retrouvâmes que des cadavres. Nous connaissons juste l’identité du meurtrier de Thorin : Santcus, meneur des Lions de Judas.





(suite à suivre ...)

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Sep - 16:28 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre des Chevaliers Francs Index du Forum -> Entrée de la Citadelle -> Informations sur l'Ordre des Chevaliers Francs -> Histoire de l'OCF Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com